ACTUALITES DE TENACIOUS D

19 May 2012
Une chronique positive sur VS-WEBZINE

Le site de chroniques musicales VS-WEBZINE a dévoilé son verdict quant à Rize of the Fenix et il est plutôt bon. Voici l'article en question : Je présume que vous avez déjà entendu parler de TENACIOUS D, ce groupe génial composé des deux acteurs/musiciens Jack Black et Kyle Gass...si ce n'est le cas, c'est fort dommage et je vous encourage dés maintenant à aller écouter leurs deux premiers albums "Tenacious D" et "The pick of destiny". Croyez moi, ce sont de très bons albums ! Certains qualifient ce groupe de « rock rigolo » voire de « rock parodique et satirique ». « The D » joue avec les symboles et les images, s'amuse à pasticher des plans de metal et invite des stars comme Ronnie James Dio ou Dave Grolh à participer à leurs chansons. Le groupe à peut être l'humour comme carburant mais ils écrivent de putains de bonnes chansons et montrent un talent d'interprétation qui fait parfois bien défaut à des groupes « sérieux » (les interludes ubuesques sont toujours présents) . Derrière les conneries, il y a un vrai travail autour des harmonies, de bons riffs bien sentis et une envie que l'on sent véritable de jouer de la musique pour filer le smile et bouger la nuque. Et pour moi, cela amène le groupe au niveau des grands et des chansons comme « Tribute », « Fuck Her Gently », ou encore « Master Exploder » au panthéon de la musique rock. Jack Black est un très bon chanteur et Kyle Gass un bon guitariste et un bon compositeur. Les deux ajoutés, c'est un bâton de dynamite et une véritable machine à écrire des lyrics désopilants agrémentés de clips et de mises en scène absolument dantesques. Après le génial « The pick of Destiny », j'attendais le nouvel album avec impatience. Le voilà donc, avec un titre tout à fait en cohérence avec l'image du groupe, « Rize of the phénix ». Avec « To Be the best », le groupe à servi en avant première un apéritif dont eux seuls ont le secret. Avec la collaboration de Val Kilmer, Dave Grolh et Josh Groba (le mec qui chante « You raise me up » et qui ressemble à Ross de Friend) ils nous concocté une petite vidéo introductive à l'album qui explique pourquoi et comment « The D » est de retour. Allez jeter un œil sur la vidéo de You Tube, cela vaut son pesant de cacahouètes... Si je reste cohérent avec ce que je dis plus haut, il faut donc qu'un album du D comporte plusieurs hits dans sa besace...si possible très immédiats, fun, rapidement mémorisables mais pas niais ni « facile » pour autant. Bien qu'un peu plus « sobres » lors des premières écoutes, plusieurs titres se détachent directement de tous les autres. « Roadie » se hisse d'emblée parmi les meilleurs chansons du D et montre que Jack à encore progressé au niveau du chant. Avec le sublime clip qui agrémente la chanson, on pense immédiatement à « We're the Roadcrew » de MOTORHEAD et sous couvert d'un humour de façade, « The D » parle d'un sujet moins superficiel qu'il n'y paraît. Sans être vraiment surprenante par rapport à ce que l'on attendait d'eux, les chansons sont clairement plus bluesy et moins folk. Sur « Deth Starr » ou le pont de « Rize of the fénix » on est étonné par de nombreux passages typique du heavy metal des années 80, un peu comme sur la chanson « The metal » qu'ils avaient composés il y a quelques années. Le Rock se taille une belle part dans cette album mais plusieurs intro sont assez similaire, et basé sur du palm mutting et des riffs saccadés ont ressent par moment une impression de redite...chose assez rare avec les Gaziers. Heureusement, le D est magique et avec des bombes telles que « Rize of the fénix » où la latine « Senorita » on retrouve Jack et Kyle plus cinglés que jamais, nous ramenant sur les territoires où ils règnent en maitre sans partage! Plus surprenantes sont la très belle ballade « 39 » et la mortelle « To be the best » sorte de croisement entre « The eye of the tiger » et « The touch » de Stan Bush...complétement improbable mais finalement impeccable pour The D. On retiendra donc de cet album, le coté plus bluesy un peu moins en lien avec les deux albums précédents. On retiendra aussi l'époustouflant Jack Black qui avec ses mimiques sur jouées à la limite du cabotinage reste un chanteur véritablement doué. Impeccable de bout en bout, montant encore plus haut que d'habitude et semblant avoir pris encore plus d'assurance et de maitrise il survole cet album, chantant avec un naturel incroyable qui fait plaisir à entendre. Reste donc un album peut être un peu moins immédiat que les précédents, mais qui reste de la démonstration de haute volée de la part d'un groupe qu'on aurait fort tort...vraiment fort tort de ne juger que comme un groupe de gaudriole. The D is back and The D is good.

Source : VS-WEBZINE


News publiée par GreG le 19 May 2012

Actualités - Histoire - Discographie - Filmographie - Jack Black - Kyle Gass - Concerts - Photos - Videos - Musiques - Contact - Sites amis - Boutique - Goodies
The Roadies of the D - Rencontre avec Tenacious D à Paris

© tenaciousdfrance.fr 2008-2019 — Mentions Légales - Création de site par Yata Creation