Rencontre avec
Tenacious D
Paris, Le Trianon - 13 decembre 2013

Pour rappel, TENACIOUS D FRANCE est le premier et à ce jour plus gros site français (en terme de visiteurs et de membres actifs) dédié à Tenacious D. Il a été créé en 2008 par mes soins et a pour but de transmettre bénévolement les infos du groupe et de ses membres, Jack Black et Kyle Gass, et permettre de faire connaître ce groupe trop méconnu du grand public. Zosotte, l'une des premières membres, m'a épaulé dans l'aventure dès 2010, c'est d'ailleurs elle qui vous gratifie du report complet qui va suivre ;-) Le rêve avoué de ce projet était de permettre de les faire jouer en France. Et justement...

Nous y voilà !

Tenacious D - Façade du Trianon

C'est au mois de mai que la nouvelle est tombée: Tenacious D jouera en France pour la toute première fois de leur histoire à Paris, dans la jolie salle du Trianon ! La réaction des fans ne se fait pas attendre et le 17 mai, la totalité des places se vend en quelques heures, laissant beaucoup d'admirateurs déçus mais une partie d'entre eux très chanceuse !
Les mois passent et le concert semble très loin ! C'est pendant ces mois que Greg va tout faire pour obtenir quelque chose de la part du groupe pour le site... Cela a commencé par un lot de goodies et de places que nous avons eu le plaisir de vous faire gagner via le concours avec l'aimable participation de Nous Productions et Kung Fu Records. Puis un espoir d'interview commence à naître lorsque le manager nous propose un entretien avec le groupe via Skype... Autant dire que nous étions très excités, mais au final, devant le sérieux affiché par notre site, on décide carrément de nous accorder par une véritable rencontre le jour du concert ! Autant dire que nous sommes sous le choc mais restons sur nos gardes tant que nous n'avons pas le précieux sésame en main... une annulation est vite arrivée !

Jour J : Vendredi 13 décembre 2013 !

Il faut croire que cette date nous ait vraiment porté bonheur ! Greg et moi arrivons en début d'après-midi au Trianon. Le tour-bus et des fans sont déjà présent (certains venant de loin, sont là depuis 9h !) et l'attente commence... Heureusement, John, tour manager, bassiste et homme à tout faire des D reste régulièrement en contact avec Greg et prend de nos nouvelles. JB et KG devraient arriver autour de 14h45, l'interview est programmée pour 15h40, la pression monte !

Tenacious D - Façade du Trianon Tenacious D - Intérieur du Trianon

Après nous être réchauffés avec une petite bière dans la brasserie d'à côté, nous retournons attendre et vers 15h, une personne de la salle vient nous ouvrir... Nous traversons alors ce magnifique lieu qu'est le Trianon, petit théâtre avec fosse et balcons pouvant accueillir jusque 1500 personnes (d'où la rapidité de vente des billets). Nous passons en coulisse où on nous demande de patienter... et l'attente sera longue et très stressante ! Puis John arrive des loges et nous lance un « In two minutes guys !  » J'ai les mains qui tremblent et la gorge nouée, dans quelques minutes, je vais rencontrer Tenacious D... (Nd Greg : j'étais grosso modo dans le même état !) Nous montons à l'étage et arrivons dans une sorte de petit salon où Jack et Kyle nous attendent affalés sur un canapé... Ils sont impressionnants ! Je n'hésite pas à leur claquer la bise (c'est pas tous les jours qu'on peut faire ça ! ) et après les présentations, l'interview peut commencer... Je suis pratiquement paralysée, et j'ai bien du mal à tenir la caméra sur mes genoux sans trop trembler ! Nous leur demandons si cela ne les dérange pas que nous les enregistrions et Kyle nous dit « Je ne sais pas, je ne suis pas maquillé... » tandis que Jack nous répond d'un « The answer is YES » de grande classe. Tranquillement installés dans leur canapé, les tongues au pied pour Kyle et un duvet sur les genoux pour Jack, ils répondront à toutes nos questions et nos demandes pendant cet entretien qui se révélera être plus une discussion entre des fans et leur groupe favori, mais nous les avons prévenus que nous n'étions pas des journalistes. A ce sujet, désolé si l'interview n'est pas très pro et si elle n'apporte finalement que peu d'infos croustillantes. Voyez plutôt cela comme un échange de fans à groupe ;-)

Entretien avec Tenacious D


Pensez à activer les sous-titres
  • TENACIOUS D FRANCE : On va d'abord se présenter : nous sommes les webmasters de TENACIOUS D FRANCE. C'est une grande communauté de fans français et laissez-moi vous dire que vous étiez attendus depuis très longtemps en France, c'est donc un honneur de vous avoir ici à Paris aujourd'hui !
  • Jack Black : Merci, on est contents d'être là. On a entendu dire que le concert avait été complet en un jour ?
  • TDF : Oui, ça a été complet en une demie journée  !
  • JB : C'était vous ? !
  • TDF : (rires) Non, c'était pas nous mais peut-être qu'on a un peu aidé  !
  • Kyle Gass : Peut-être qu'on aurait dû faire payer plus cher... (rires)
  • JB : On n'était même pas sûrs que quelqu'un viendrait à part vous, que vous auriez été les seuls  ! En tout cas c'est une bonne surprise de voir qu'il y a un public pour le D ici  ! On a l'intention de « rocker » très fort ce soir. Ça fait à peu près 10 ans qu'on attend de pouvoir venir en France et on est enfin prêts à relacher notre « rock energy » sur vous  !
  • *** Retrouvez cette partie dans la vidéo ci-dessus ! ***
  • TDF :A propos des fans français, ils NOUS demandaient en pensant s'adresser à VOUS : "Quand est-ce que vous venez jouer en France les gars ?" et on répondait "On en sait rien ! Nous aussi on aimerait bien qu'ils viennent ! Mais on attend toujours !"
  • JB et KG : (Rires) T'aurais dû leur dire "j'y travaille !"
  • TDF : Ouais ! En fait on a fait un truc : on était à Londres il y a quelques mois - on vous a d'ailleurs vu quelques fois... C'était génial !
  • JB : (Il me coupe) On a joué où déjà ?
  • TDF : Il y a eu l'O² Academy et l'Hammersmith
  • JB : Ah oui ! L'Hammersmith ! 3 soirs !
  • KG : Certains diraient "une de trop !" (Rires)
  • TDF : L'un de ces soirs on avait un drapeau français avec écrit « French fans are waiting for you ! Come visit us » (ndlr : "Les fans français vous attendent ! Venez nous rendre visite !")
  • KG : Très flattés ! Merci !
  • TDF : On était un peu frustrés parce que vous n'avez pas vu le drapeau, mais bon... On était là quand même !
  • KG : On vous voit maintenant !
  • TDF : C'est vrai ! Avec un peu de chance vous reviendrez bientôt en France ?
  • JB : Tu sais, à la fin de chaque concert, dans la chanson Double Team, on chante une liste de villes dans lesquelles on a jamais joué mais où on aimerait, notamment "Paris, France".
  • KG : On va plus pouvoir chanter ça maintenant ! (Rires)
  • JB : Ouais, on va devoir la supprimer de la liste !
  • TDF : Peut-être que vous avez entendu parler du festival Hellfest ?
  • JB : Non  ! C'est un gros festival rock ?
  • TDF : Oui, c'est un festival énorme. C'est vraiment bien et d'après nous vous y seriez tout à fait à votre place. Il y a bons groupes ! Cette année il y a Iron Maiden, Aerosmith, Black Sabbath (ndlr : Jack accompagne chaque nom de groupe d'un « WAW  ! » de plus en plus marqué et nous demande à quelle période le fest à lieu)... Franchement, vous devriez en parler à votre manager.
  • KG : On aimerait être la tête d'affiche de ce festival !
  • JB : J'adorerais y être et voir ces groupes  ! Je veux voir Sabbath  !
  • TDF : Vous pensez qu'ils sont encore bons ?
  • JB : Là tu touches un sujet sensible parce que Kyle et moi on est assez vieux  ! Quand on a commencé Tenacious D et qu'on a commencé à tourner en 2001 on était déjà trop vieux pour faire du rock... (soupir) Donc j'espère qu'ils sont vraiment bons  ! (rires) J'imagine qu'ils ont encore la « magie ». Tu vois, on s'est moqué du fait que Ronnie James Dio était trop vieux pour faire du rock (ndlr : dans la chanson « Dio ») mais au fond on pense que tu dois pouvoir en faire de toutes tes forces jusqu'à la mort. Tu dois vraiment pouvoir... si t'es prêt à sacrifier ton corps. Mais soyons honnêtes, les "tuyaux" (ndlr : il fait allusion au souffle, à la voix), c'est la première chose à avoir. Tu tiens toujours les notes hautes mais c'est pas aussi simple  !
  • KG : Mais comme vous pouvez le voir on prend notre condition physique très au sérieux. (rires)
  • TDF : Bah, ça va, vous ne sautez pas dans tous les sens quand vous êtes sur scène... Quoique ! Tu le fais parfois Jack  !
  • KG : Ouais  ! Le tigre  !
  • JB : Je me demande si Ozzy arrive encore a atteindre les notes les plus hautes... C'est toujours décevant quand les rockstars chantent une octave en dessous... Je le fais aussi parfois mais quand Robert Plant le fait sur Song Remains The Same... (KG se met alors à chanter la chanson "It's been a long time since I rock'n'rolled" de Led Zeppelin)
  • TDF : Il n'y aura que vous sur scène ce soir ? Pas de batteur ?
  • JB : Non, pas de batteur : c'est "old school", pur D  !
  • TDF : Avec des nouveaux morceaux en mode acoustique je suppose ?
  • JB : Ouais, c'est un set très différent que quand on joue avec le reste du groupe. Certains morceaux qu'on ne joue pas avec eux, on les joue quand il n'y a que moi et Kyle et évidemment il y a certains morceaux qu'on ne joue pas quand on est seuls parce qu'on a besoin du groupe pour jouer les morceaux metal correctement. On ne joue pas Beelzeboss, parce que c'est une expérience électrique mais on a plein de jams cachés.
  • JB : Qui est le meilleur vieux rockeur de tous les temps ?
  • KG : Mick Jagger ?
  • JB : Il bouge beaucoup, mais ça ne fait pas de lui le meilleur rockeur  ! Tu penses qu'il est meilleur que Neil Young ?
  • KG : Non... (rires)
  • JB : Moi je dirais que c'est Neil.
  • TDF : Ça serait pas Ozzy Osbourne ? (ndlr : en temps normal on aurait sûrement cité quelqu'un d'autre mais bon... l'émotion, tout ça)
  • KG : Ouais, parfois le public applaudit... (Il imite un spectateur applaudissant sans intérêt. Rires). « Hey  ! Je suis en train de te regarder  ! Fais moi réagir  ! »
  • TDF : Est-ce que vous pensez déjà au prochain album ou peut-être à d'autres projets ?
  • JB : Oui  ! On y pense déjà beaucoup  ! J'aimerais qu'on puisse t'en dire plus mais on ne peut pas. C'est le truc avec les comédies : tu dois garder le secret pour préserver leur pouvoir. Si je vous en disais plus maintenant ça serait comme vous donner la chute d'une blague.
  • KG : Allez, c'est bon, on peut leur dire... Tout ce qu'ils ont c'est une caméra (rires)
  • JB : Mais on a des plans... Des grands plans.
  • TDF : Un thème ? Le thème sur Rize of the Fenix était justement la renaissance.
  • JB et KG : Oh oui  ! (ils imitent des rires machiavéliques)
  • TDF : Bon ok, on attendra alors. On sera là de toute façon  ! A part la musique, vous avez des projets perso à venir dans les mois à venir ?
  • JB : Oui, j'ai un film. Kyle, c'est quoi tes projets ?
  • KG : (on lui souffle le projet KGB – Kyle Gass Band - pour bien lui montrer qu'on suit ses projets solo) Oui, j'ai le KGB qui avance. On a enfin terminé l'enregistrement de l'album donc on va surement faire quelques concerts et vendre les Cds que j'ai dans le coffre de ma bagnole.
  • JB : On a un projet à venir  ! Le Festival Supreme 2 qu'on a l'intention de sortir l'année prochaine. (ndlr : le festival de musique/comédie dont la première édition s'est tenue en octobre dernier en Californie)
  • TDF : On aurait aimé venir au premier mais c'est tellement loin  !
  • JB : On aimerait le faire à Paris... Qui sait ? Il y a des possibilités, actuellement on étudie toutes les pistes. On sait que les parisiens aiment le rock, maintenant on sait qu'ils aiment aussi la comédie visiblement, donc il pourrait y avoir un moyen. Vous avez des humoristes ici ?
  • TDF : Oui, on en a mais le problème avec le public français...
  • JB : (il me coupe) Personne ne parle anglais !!! (rires)
  • TDF : Exactement  ! Le truc c'est que pour apprécier toute la puissance du D, tu dois pouvoir comprendre les blagues  ! La plupart des gens le font mais bon...
  • JB : On a des morceaux accrocheurs. On compte là dessus quand on joue dans des pays dont l'anglais n'est pas la première langue.
  • TDF : Vous devriez essayer une chanson en français  ! On pourrait traduire, peut-être même chanter avec vous  ! (rires)
  • JB : Oh my god !(rires)
  • KG : Ouais on essayera ça après le concert, juste avant de reprendre le bus  ! (rires)
  • TDF : Y'a un paquet de belles insultes en françaises, ça serait tellement génial  !
  • JB : Tout ce que je connais c'est « merde » (Kyle rajoute « bisou bisou bisou »). On devrait faire un set spécial juste pour Paris.
  • TDF : Est-ce qu'il y a une chance pour qu'on voit un jour le projet KGB ici en Europe ?
  • KG : Tu sais c'est très cher. Pour l'instant je tourne avec mon camion. Mais qui sait ?
  • TDF : C'est vraiment bien en plus  ! On a eu l'occasion d'entendre quelques morceaux. Mais c'est assez dur de se procurer le CD en France, on doit le commander en ligne.
  • KG : Alors peut-être que je vais vous en donner un  ! Mais je peux vous en donner qu'un, vous partagerez ?
  • TDF : Vraiment ? Ça serait parfait ! Comme ça on pourrait faire écouter à nos amis et leur dire « écoute ça, c'est bien  ! Tu devrais le commander en ligne  ! ». A propos des projets, ça vous arrive de penser à faire un nouveau film ou une nouvelle série ? The Pick of Destiny 2 par exemple...
  • KG : Oui, on a pensé à quelques projets alternatifs  !
  • JB : On a quelques idées pour des court métrages animés qu'on aimerait faire... Mais pour l'instant on focalise notre énergie sur le Festival Supreme et le prochain album et les projets autour de ces deux choses. Mais éventuellement ça serait génial d'avoir une nouvelle série télé. On a écrit des bonnes chansons pour ces épisodes télé il y a quelques années (ndlr : les épisodes HBO). Mais on travaille mieux quand il y a un but et une limite de temps.
  • KG : Ouais  ! Quand tu dois faire tes devoirs ou un rapport tu les fais quand ? La veille  !
  • TDF : Les vidéos que vous avez faites pour Rize of the Fenix, les clips et « To be the best », c'était vraiment bien  ! C'est ce que beaucoup de fans aimeraient voir plus souvent, c'est vraiment drôle et intéressant.
  • KG : Merci  ! On s'est bien marré à faire ça. Avec Val Kilmer (ndlr : on leur rappelle aussi la présence de Tim Robbins)
  • TDF : Certaines questions que j'ai là viennent de fans, et certains ont demandé des conseils pour des groupes amateurs et comment ils pourraient devenir presque aussi géniaux que le D... J'ai bien dit « presque »  !
  • JB : Tu dois vraiment croire que t'es le meilleur. Je pense qu'il faut écrire sur des sujets qui te passionnent évidemment. Tu dois y passer genre 10 000 heures au bas mot. Les scientifiques l'ont découvert ! 10 000 heures ! Ça fait un paquet d'heures ! C'est un boulot à plein temps pendant 5 ans ! Pas vrai Kyle ? Est-ce que t'es prêt à faire ce boulot à plein temps pendant 5 ans ? Probablement pas ! Si tu veux devenir un maître, tu dois adorer ça parce qu'il y aura un paquet d'années sans argent... T'es presque comme un moine littéralement, tu sais, un de ces types chauves qui vivent dans l'Himalaya. Comme construire des châteaux magiques fait de sable et qui les détruisent à la fin de la journée... C'est très spirituel !(ndlr : WTF?)
  • TDF : Vous avez l'air d'aimer ça !
  • JB : Ouais on adore... et on déteste. (rires)
  • TDF : On peut voir que vous aimez vraiment être sur scène.
  • KG : On est aussi des très bons acteurs. (rires)
  • JB : C'est ce qu'on se dit avant d'arriver sur scène : « n'oublie pas d'avoir l'air de passer un bon moment ! ». Sérieusement, on arrive à passer du bon temps mais au tout début tu ne peux pas. Quand tu arrives t'es nerveux, il y a des milliers de gens qui gueulent, c'est terrifiant ! Comment tu veux avoir du bon temps ? ! Tu peux te dire « n'oublie pas d'aimer ça... hu hu hu hu hu  ! ». Mais après quelques morceaux, quand t'es bien chaud, là tu commences à prendre du bon temps.
  • *** Fin de la partie filmée ***
  • TDF : Justement, quel genre de lieux de concerts vous préférez ? Petites salles, festivals, grandes salles ?
  • KG : C'est vrai que certains concerts géniaux ont eu lieu dans les plus petites salles. C'est une expérience spéciale quand il y a 100 ou 300 personnes. Mais admettons le... la paye n'en vaut vraiment pas la peine. (rires) Mais tu vois, dans les festivals, ce n'est sûrement pas les meilleures expériences de concert mais c'est fun dans une autre mesure.
  • JB : Ouais, c'est un niveau en dessous dans l'intimité parce que les gens te regardent sur un écran géant et tu ne peux pas voir leurs yeux tellement ils sont loin. Tu vois juste une masse d'êtres humains.
  • KG : Ces vieux théâtres dans lesquels on joue : ça c'est bien.
  • JB : Mais tu vois, faire rire ou triper des milliers de personnes, c'est un sentiment puissant aussi. Du coup, je peux pas vraiment dire quelle est ma préférence entre les petites et les grandes salles. C'est comme les pénis...
  • KG : Ça n'est pas proportionnel à l'émotion ? (rires)
  • TDF : On en a fini avec les questions, mais une dernière chose : que voudriez-vous dire aux fans français ? Ils vous écoutent  !
  • KG : Vous êtes les bienvenus  !
  • JB : Le D arrive  ! Mais au moment où vous verrez ou entendrez ça on sera déjà venus et on espère que c'était bon  ! (ndlr : avec une grosse connotation sexuelle, « venir/jouir »). J'anticipe une bonne... « décharge » (rires). Ouais mec, c'est bon d'être enfin là  ! C'est comme-ci on avait été correspondants depuis des années. J'ai toujours aimé la France.
  • KG : Ouais  ! Super pays  ! Il n'y a pas que des « french fries » ou les « french toasts » !
  • TDF : Oui, il y a aussi des jolies filles  !
  • JB : Much love  !

Zosotte avec Tenacious D Greg avec Tenacious D

Comme vous avez pu le voir, on apprend tout de même qu'un nouvel album est déjà en projet, l'attente pourrait donc être moins longue que la dernière fois. Le Festival Supreme est lui aussi d'actualité et il n'est pas exclu de le voir avoir lieu hors des USA. Le groupe a également la volonté de faire de nouvelles vidéos voire une nouvelle série mais ce n'est pas la priorité. Enfin, il semble évident qu'ils viendront désormais plus facilement jouer en France puisque avant ils n'étaient pas vraiment sûrs de leur popularité ici.

Cadeaux de Tenacious DLe temps passe très vite en leur compagnie, après la dernière question nous leur offrons un petit cadeau : un t-shirt "WE ARE TENACIOUS D FRANCE" qu'ils essayeront sur le champs afin de prendre la pose avec nous pour les photos souvenirs ! Câlins, autographes et remerciements, Kyle nous offre même des CD de son projet solo, le KGB, puis nous quittons la loge après les avoir salués, encore sous le choc de ce que nous venons de vivre...

Les Roadies chauffent la foule !

Nous retournons devant la salle où la file de fans s'est agrandie et commençons à partager notre expérience... Quelques instants pus tard, le meilleur coverband au monde de Tenacious D : The Roadies of the D arrive pour nous réchauffer nous et les fans de Johnny (qui ont planté leur tente devant la salle pour le concert que Johnny doit donner le dimanche suivant ! ) avec leurs reprises magnifiquement interprétées ! Vêtus de leurs capes, ils nous improvisent un concert plutôt réussi dans les rues de Paris devant les passants tantôt surpris, tantôt amusés ou carrément épatés pour certains ! Ils commencent avec quelques morceaux de Rize of the Fenix et enchaînent sur les classiques : les gens chantent de bon cœur avec eux, ce qui laisse présager de l'ambiance qui régnera plus tard pendant le « vrai » concert ! Une très belle découverte (bien que nous les connaissions déjà mais "pas en vrai") que nous vous recommandons vivement, ils gagnent à être connus !

Tenacious D au Trianon, Paris Tenacious D au Trianon, Paris


Retrouvez ROADIES OF THE D sur leur page Facebook

Début des hostilités !

19h00, les portes du Trianon s'ouvrent enfin ! Et là une autre surprise nous attend : En récupérant notre entrée, on nous confirme que nous avons un pass pour participer à l'aftershow... Merci encore John !

Le temps d'aller chercher une bière et c'est Sasquatch qui entre en scène. Faisant office de première partie, il nous régalera de superbes morceaux exécutés à la fois à la guitare et à la batterie, une belle performance !
Retrouvez SASQUATCH sur sa page Facebook

Une pause pipi et une autre bière, il est déjà 21h. Les lumières s'éteignent et la foule hurle à plein poumons. « D ! D ! D ! D ! D ! » pendant que Tenacious D s'avance sur scène, ce concert inoubliable (pour nous et pour eux on l'espère ! ) va commencer...


Merci à Xtof !
Tenacious D au Trianon, Paris Tenacious D au Trianon, Paris

Les D enchaînent les morceaux et les fans chantent à tue-tête, la barrière de la langue n'existe plus, on connaît toutes leurs chansons par cœur depuis le temps ! JB tente quelques mots de français à l'aide d'un pense-bête : « Paris, vous êtes sexy... Peut-être trop sexy » et évoque le fait qu'ils n'ont jamais joué en France et tente même de s'excuser: « How we say « sorry » in french? [...] Déboné ? Désoné ? Désolé ! ». Ils terminent leur show par Double Team en citant Mexico comme ville où ils n'ont jamais joué car dorénavant, Paris ne sera plus cité dans cette chanson ! Ils quittent la scène et le rappel est vite arrivé: Wonderboy et Fuck her Gently seront les véritables derniers morceaux de ce show. Les lumières se rallument et... Derniers morceaux vous êtes sûr? ! Et non ! C'est sans compter sur la ferveur des fans français qui vont scander le nom de Tenacious D tellement fort que le groupe va revenir sur scène pour un second rappel, chose qu'à notre connaissance ils n'ont jamais fait ces dernières années  ! Ils nous font le plaisir de rejouer la première chanson du concert, Kickapoo, et repartent impressionnés cette fois-ci définitivement, sous une standing ovation, le sourire sur leurs visages. Je pense qu'on leur a fait honneur ! Même Sasquatch est sous le charme et dit sur sa page Facebook : « Paris ! What an incredible night ! Double encore  ! »

Tenacious D au Trianon, Paris Tenacious D au Trianon, Paris
Tenacious D au Trianon, Paris Tenacious D au Trianon, Paris

Plus de vidéos et de photos sur le Facebook de TENACIOUS D FRANCE et sur notre chaîne Youtube.

Ce concert était énorme ! Nous avons eu l'occasion de voir Tenacious D en Angleterre et en Irlande mais l'ambiance bien qu'excellente était incomparable ! Nous sommes persuadés que le public français a fait bonne impression et qu'il y ait des chances qu'on les revoit chez nous ! Nous faisons un passage au bar histoire de nous remettre de nos émotions et où nous aurons la chance (vendredi 13 oblige ! ) de rencontrer Christophe Lemoine qui n'est autre qu'une des voix françaises de Jack Black mais qui est surtout très connu pour ses doublages – entre de nombreux autres – de Eric Cartman dans South Park et Sam Gamergie dans Le Seigneur des Anneaux !

After-show

Aftershow avec Tenacious DDécidément, que de souvenirs à emmagasiner ce soir, et ce n'est pas encore fini ! Et oui, nous retournons vers les loges pour profiter de notre « aftershow ». Nous y retrouvons Jack et Kyle en compagnie de quelques autres personnes afin de discuter un peu dont Christophe Lemoine et Xavier Fagnon, doubleur de Kyle Gass dans The Pick of Destiny. Quelle ne fût pas notre surprise en arrivant, de voir Jack porter notre t-shirt et expliquer aux gens « Hey c'est lui qui m'a offert ce tshirt ! » en pointant un Greg très fier du doigt !

Aftershow avec Tenacious DIl nous confirme qu'il a trouvé l'ambiance hallucinante et qu'il était surpris d'un tel accueil et Greg plaisante avec lui en lui rappelant que lors de l'interview il lui avait assuré que le public français serait le meilleur. Il nous explique que le second rappel était spontané et qu'ils en accordaient rarement. Vient ensuite Kyle qui, fidèle à lui-même, me drague un peu :-D et propose même de me caser avec John. Il nous confesse avoir été lui aussi très touché par l'accueil français et nous promet de revenir jouer en France, nous demandant même quelques noms de villes dans lesquelles ils pourraient tourner (nous lui citons quelques grandes villes mais lui disons que Paris est finalement le choix le plus logique car facilement accessible). Nous discutons aussi un peu avec Christophe Lemoine de son travail sur les doublages de Jack et bien sûr de South Park dont nous sommes de grands fans ;-) Les gars semblent fatigués et s'esquivent poliment pour aller manger et se reposer avant de reprendre la route. Nous respectons évidemment le repos mérité des guerriers et quittons la salle après les avoir salués une dernière fois. « See you next time » nous lance Kyle à Greg et moi avec un clin d'œil.




Dehors la foule de fans espérant voir le groupe est encore importante et les plus patients ont eu raison d'attendre... Jack sort de la salle et décide de s'offrir un petit bain de foule et d'offrir "de l'amour" en embrassant de nombreux fans les uns après les autres ! Un joli geste de la part de ce grand monsieur !


Et nous y voilà, la fin de cette journée de rêve pour nous, fans de Tenacious D ! Des images plein la tête et un sentiment de réussite feront de cette journée un souvenir à jamais gravé dans nos têtes !

Merci Tenacious D ! Merci les fans français ! Merci Greg ! Et continuez à nous suivre sur TENACIOUS D FRANCE parce qu'on va continuer à prêcher la parole du D  !

Votre dévouée D-sciple, Zosotte


Actualités - Histoire - Discographie - Filmographie - Jack Black - Kyle Gass - Concerts - Photos - Videos - Musiques - Contact - Sites amis - Boutique - Goodies
The Roadies of the D - Rencontre avec Tenacious D à Paris

© tenaciousdfrance.fr 2008-2017 — Mentions Légales - Création de site par Yata Creation